« Actualité du Ségur dans le médico-social et social  à but non lucratif :

« Actualité du Ségur dans le médico-social et social  à but non lucratif :

Une délégation intersyndicale CGT, Sud et FO a été reçue par Mr le Député Vincent Doescoeur. La demande émanait des organisations syndicales dans le cadre de la continuité d’action du mouvement dont plusieurs dates ( 15 juin, 7 décembre, 11 janvier et 27 janvier pour l’instant) ont fait l’objet d’une mobilisation des salariés du secteur médico-social et social à but non lucratif.

C’est dans l’objectif de marquer le 1er février que les organisations syndicales ont fait le choix de rencontrer les députés du Cantal, seul Mr Doescoeur a donné suite.Il n’y aura pas de rassemblement de salariés, à l’initiative des organisations syndicales, ce 1er février.Pendant plus d’une heure, les points suivants ont été abordés :

    -revalorisation, à la CASTEX, d’une seule catégorie de professionnels dans notre secteur alors que toutes les professions œuvrent chaque jour.

    -tensions que cela peut créer au sein d’un même établissement entre professionnels,

    -mise en concurrence du secteur médico social avec celui de la santé et mise en concurrence de nos associations,

    -fuite des professionnels

   -perte de reconnaissance des qualifications et des compétences.

    -perte d’attractivité du secteur, perte pouvoir d’achat….

    -difficulté croissante pour répondre aux besoins des personnes accompagnées,

    -tous soignants pour l’obligation vaccinale mais pas pour la revalorisation.

    En somme incompréhension, sentiment de mépris et d’oubli ressenti par ce secteur.

Un détail de l’historique de nos mobilisations a été également donné : portée du droit d’opposition, présence d’un syndicat employeur non représentatif mais qui continu de siéger en commission paritaire, notion de recommandation patronale pour les 183 € …

Après nous avoir écouté, Mr DESCOEUR et son attaché parlementaire ont affirmé vouloir interroger la ministre sur la notion de recommandation patronale, sur le danger de fuite des professionnels, sur la prise en charge des personnes accompagnées, sur l’iniquité vécue…

Ces deux interlocuteurs ont été réellement à l’écoute. A suivre.
Les fédérations syndicales ont d’ores et déjà annoncé les prochaines dates de mobilisation : 18 février et 8 mars pour l’instant. L’intersyndicale locale se donne un peu de temps afin d’envisager leur transcription locale ».

aurore sabatier

Les commentaires sont fermés.

Proudly powered by WordPress | Theme: SpicePress by SpiceThemes