#ONBOUGELE12

La CGT ne s’est malheureusement pas trompée sur la dangerosité du projet libéral de Macron et de ses amis. Tout y est. Les pertes de droits promises aux salariés grâce à la loi travail XXL peuvent devenir réalité, si la mobilisation n’est pas massive.

Soyons les moteurs de la mobilisation. Expliquons aux salariés les choses simplement. Par exemple, la fusion des CE et CHSCT (avec moins de moyens) va les priver de prestations sociales et mettre leur intégrité physique en danger.

Expliquons aussi ce que représente le plafonnement des indemnités prud’hommes. Les salarié-e-s des TPE et PME, là où l’implantation syndicale est la moins aisée, vont subir du dumping social ; la concurrence entre ces salariés ne profitera qu’aux grandes entreprises, puisque le gouvernement organise par cette loi une sous-traitance et une externalisation encore moins chères pour les entreprises du CAC 40, qui viennent de reverser 41 milliards de dollars à leurs actionnaires sur le dernier semestre (record d’Europe)…

Soyons les moteurs aussi des agents des Fonctions Publiques. Le retour du jour de carence, la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires, le gel et la fin de l’uniformisation du point d’indice, la suppression sans la titularisation possible des CUI et CAE. Les fonctionnaires ont toutes les raisons de se mobiliser contre cette offensive de la finance au pouvoir.

La grève est notre principal outil, le plus efficace ! 

Les ordonnances seront présentées en Conseil des Ministres le 22 septembre et applicables dès le lundi suivant.

Ne perdons pas de temps. Le 12 septembre, c’est contre un projet de société qui ne cherche qu’à accroître les écarts entre riches et pauvres et désolidariser les citoyens que nous avons à nous battre.

Les retraité-e-s ont perdu 20 % de pouvoir d’achat (ou pouvoir de vivre) en 12 ans. La hausse de la CSG va particulièrement les impacter et ils seront à nos côtés le 12, comme nous serons aux leurs le 28 septembre, lors de la mobilisation pour l’augmentation des pensions de retraites.

Les jeunes, dont certains sont dans l’attente d’admission en université et d’autres occupent des emplois précaires pour subvenir à leurs besoins, seront ceux qui subiront le plus durement la baisse des APL.

La CGT 15 organise une mobilisation le Mardi 12 septembre 2017 à partir de 10h30 devant le Tribunal d’Aurillac

Je propose, j’agis pour le progrès social, le 12 on bouge ! 

 

septembre 7, 2017