Halte au racket des retraites !

Communiqué de l’USR CGT du Cantal

Soyons tous dans la rue le 9 octobre prochain !

  • Après 5 années de blocage du montant des pensions !
  • Après une baisse de la CSG de 1,7% en 2017 !

Voilà que le gouvernement s’acharne de nouveau contre les retraités en projetant une revalorisation des pensions limitée à 0.3% pour 2019, alors que les prix ont explosé de 2.3%. La conséquence de ces deux seules mesures ont eut pour effet de diminuer le pouvoir d’achat de 666€ par an sur une pension vieillesse de 1500€ par mois.

Il s’agit d’un véritable RACKET, totalement inacceptable, de la part du gouvernement et du patronat, qui se rajoute aux mesures précédentes qui ont eu un effet désastreux pour certains d’entre nous.

Nous avons les forces d’inverser cette fuite en avant et d’imposer d’autres choix !

Nous sommes 17 millions de retraités en France, dont 43 000 dans notre département. c’est un rapport de forces colossal qui peut nous permettre de changer la donne. Il faut que chacun prenne conscience qu’il compte pour un et que rien ne changera s’il ne mobilise pas contre ce rouleau compresseur. Nus n’avons rien à attendre de nos gouvernements, quels qu’ils soient.

Tout dépend de nous !

Le 9 octobre à 10h30, toutes et tous dans la rue !

Manifestation Place des Carmes – Aurillac

Ensemble, exigeons notre dû !

  • augmentation des pensions de 2.3% en 2019
  • rattrapage de la perte du pouvoir d’achat cumulée en 5 ans
  • rétablissement de la1/2 part pour les veuves et les veufs, ainsi que les personnes seules
  • réintégration de la défiscalisation de la majoration de 10% pour les personnes ayant élevé trois enfants et plus
  • indexation des pensions sur l’évolution des salaires et non sur l’augmentation des prix
  • fixation du montant minimum d’une retraite à taux pleins à la hauteur du SMIC qui doit être revalorisé à 1800€ bruts
  • maintien de la pension de réversion pour tous et sans conditions de ressources
  • prise en charge à 100% par la sécurité sociale des conséquences de la perte d’autonomie

Sans oublier notre demande de suppression du malus de 10% qui s’appliquera, pendant 3 ans, dès 2019 pour les nouveaux retraités, sur leur retraite complémentaire !?

Oui c’est possible ! Les moyens existent !

En tout premier lieu, redonnons de la place à l’emploi et du sens au travail. Ce pays doit créer des emplois.. de vrais emplois plein temps qui créent de vrais salaires, permettant de vivre dignement, et des cotisations sociales nécessaires au financement d’une protection sociale solidaire, égalitaire et de qualité. C’est indispensable !

Tous les ans, les entreprises du CAC40 enregistrent des bénéfices record. En 2017, elles ont distribué à leurs actionnaires près de 70% de leurs profits générés par le travail des salariés et ont consacré seulement 5% aux salaires. C’est scandaleux !

La fraude, les niches fiscales, les exonérations de cotisations sociales, le crédit d’impôt – le fameux CICE – le pacte dit de responsabilité, la forte baisse de la fiscalité des plus riches par la suppression de l’ISF, sont autant de cadeaux dont le montant est au moins égal au total des prestations de retraite versées en France! Ce n’est pas supportable!

Taxer ces revenus du capital à la hauteur des cotisations des salariés permettrait une protection sociale et des pensions vieillesse de très haut niveau. Aidez-nous à ce qu’ils le fassent ! 

Ils nous méprisent, ils nous humilient, ils nous rackettent ! ENSEMBLE réagissons !

septembre 27, 2018