Formation professionnelle : l’AFPA doit vivre et se développer pour répondre aux besoins de formation des salariés en emploi et à la recherche d’emploi !

La CGT apporte tout son soutien aux personnels de l’Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) qui se mobilisent partout dans le pays. Elle appelle à participer à la manifestation nationale unitaire du 6 décembre à Paris pour que vivre l’AFPA.

Il suffit d’échanger avec des proches, des amis, des voisins, des collègues pour constater que chacun connaît quelqu’un qui, un jour ou l’autre, a eu besoin de l’Agence. Des centaines de milliers de personnes ont suivi une formation de qualité au sein de l’AFPA.

Aujourd’hui l’AFPA est mise en danger par des choix gouvernementaux dictés par des considérations idéologiques et financières. Cette casse répond aussi aux injonctions du patronat de ne plus financer la formation professionnelle.

C’est irresponsable socialement et économiquement !

A la demande du Gouvernement, la direction de l’AFPA projette une destruction massive : 38 centres de formations sont promis à la fermeture, 1 541 postes en CDI doivent être supprimés.

De nombreux demandeurs d’emploi ne pourraient plus se former, de nombreux citoyens dans les territoires ruraux ; ceux déjà qui manifestent en ce moment car laissés-pour-compte par ce gouvernement se trouveraient encore plus éloignés de toute offre de formation.

Masquée derrière des promesses factices d’innovation et de mobilité, l’AFPA de demain s’orienterait :

  • vers des plateaux techniques mobiles partagés allant d’un lieu à l’autre
  • vers des formations montées au moindre coût et donc de moindre qualité
  • vers des formations courtes limitées à l’acquisition de compétences plutôt qu’à un métier
  • vers une impossibilité à construire un projet professionnel et à se former

Au contraire, la CGT affirme que l’AFPA est un outil irremplaçable pour répondre aux besoins et au développement harmonieux des territoires :

  • un maillage territorial inégalé qui offre à tous les citoyens la possibilité de se former près de chez eux
  • des formations de qualité, menées par des formateurs issus des métiers qui offrent d’excellents taux de retour à l’emploi
  • des services d’accompagnement, d’hébergement et de restauration qui facilitent l’accès aux formations
  • des formations de haut niveau permettant de répondre à la nécessaire réindustrialisation du pays

Maintenons et développons ensemble une AFPA forte et utile à tous et mobilisons personnels, stagiaires, salariés, demandeurs d’emploi et citoyens pour le développement de formations de qualité qui favorisent, tout à la fois, l’insertion sociale et le développement économique. Ne laissons pas détruire un outil au bénéfice de tous, salariés ou demandeurs d’emplois.

Toutes et tous ensemble, nous devons agir : le 6 décembre à 14 heures devant la Gare Montparnasse et partout en France où les mobilisations s’organisent pour défendre les centres AFPA.

décembre 6, 2018