Errance en Méditerranée

Ces dernières semaines ont vu se répéter les drames de migrants en Méditerranée.

La CGT se félicite de la décision de la justice italienne permettant au bateau Open Arms de l’association espagnole Proactiva d’accoster à Lampedusa le 20 aout avec les 107 migrants naufragés.
Elle représente une victoire pour tous ceux qui exigent le respect des lois maritimes et des principes humanitaires et un camouflet pour le ministre d’extrême-droite Salvini.
Mais pour autant les 356 migrants naufragés sauvés par l’Océan Wiking de l’association française SOS Méditerranée sont dans la même situation d’errance entre Malte et l’Italie. Sans port d’accueil, ni décisions prises pour les migrants se trouvant à son bord.
La CGT demande au gouvernement français d’assumer les responsabilités de la « patrie des Droits de l’Homme » et d’ouvrir ses ports, à savoir Ajaccio, Bastia, Marseille ou Toulon, afin de permettre au navire d’accoster et de permettre aux migrants de rejoindre les pays ayant décidé de les accueillir.

Communiqué de presse de la CGT du 21 août 2019

août 26, 2019