Aurillac entre dans le mouvement de grève nationale des urgences !

Cette grève débutée depuis plusieurs mois s’étend dans tout le pays, plus de 100 services sont dans l’action. Partout les revendications sont les mêmes : manque de moyens humains et matériels mais aussi réouverture de lits d’aval donc là encore plus de moyens humains et matériels !

Depuis le 11 juin 2019 le service des urgences du Centre Hospitalier Henri Mondor d’Aurillac est en grève illimitée !

A Aurillac, les agents revendiquent entre autre : une augmentation globale des effectifs (compteurs d’heures supplémentaires cumulés = 4 500 heures pour les IDE), un renfort des effectifs de nuit, le respect des temps partiels, un renfort événementiel (Tour de France, Festival éclat), l’arrêt des dépassements de fonction par la remise en place des agents correspondants aux rôles (administratif, brancardage,…), la revalorisation salariale.

L’ensemble des personnels des services (urgences, EHPAD, psychiatrie, action sociale, etc) sont solidaires et ont comme point commun de ne plus avoir les moyens d’exercer leur mission dans des conditions normales et acceptables de sécurité pour les patients comme pour les soignants.

L’urgence, pour la CGT, est d’arrêter les restructurations et de donner les moyens au service public,

L’urgence, pour la CGT, est un moratoire de postes, de lits et de services,

L’urgence, pour la CGT, est d’augmenter l’ONDAM à 5%, d’allouer à l’hôpital public une rallonge budgétaire de 2 milliards d’euros et supprimer la taxe sur les salaires (soit 4 milliards d’euro) dès cette année,

L’urgence pour la CGT, est de conserver la reconnaissanede la pénibilité,

L’urgence, pour la CGT, est de refaire fonctionner la solidarité et le partage des richesses entre riches et privés d’emploi, en rétablissant l’Impôt de Solidarité sur la Fortune qui rapportait 4 milliards/an,

L’urgence, pour la CGT, est de réaliser un plan de formation et de création d’emplois,

L’urgence, pour la CGT, est de réduire le temps de travail pour travailler toutes et tous, travailler mieux.

juin 27, 2019