Après les cheminots, le gouvernement s’attaque aux routes !

Après les cheminots, le gouvernement s’attaque à la privatisation des routes. En faisant payer les usagers qui deviendraient ainsi clients ! 

La lente mais récurrente dégradation des Services Publics, organisée par tous les derniers gouvernements, n’a pas épargné le secteur de l’entretien routier (loi du 13 août 2004, dite « décentralisation », baisse drastique des effectifs dans les services routiers nationaux, les DIR et baisse excessive des moyens de fonctionnement…) !

Ainsi, aujourd’hui nous sort-on du chapeau un rapport, Duron, qui préconise, pour une remise en état du réseau routier national, une enveloppe annuelle de 4 milliards d’euros sur 10 ans !

L’argument est trouvé, et le gouvernement affiche sa volonté de regrouper les routes et autoroutes non concédées et les celles concédées dans un EPIC (Etablissement Public Industriel et Commercial) appelé « Routes Nationales de France » !

Et d’un financement solidaire par l’impôt, on passe à un financement par le « client » de la route, qu’il soit chauffeur « poids lourds » comme automobiliste…

Tout peut être envisagé : péages, vignettes, progressivement imposées pour les poids lourds puis les voitures et motos enfin !

Et l’entretien de ce réseau routier dès lors entièrement concédé à l’EPIC pourrait être confié aux sociétés qui assurent l’entretien du réseau routier actuellement concédé (Eiffage, Vinci Abertis) ! Même si le coût est très nettement supérieur : l’entretien annuel d’un kilomètre de route revient à 90 000 € réalisé par le service public DIR (Direction Interrégionale des Routes), 230 000 € pour les interventions des entreprises privées !

Les agents de l’ensemble des DIR de France  et notamment de la DIR Massif Central se sont fortement mobilisés le 22 mai et les jours suivants, opération « escargot », occupation de bureau de direction …pour combattre ce nouveau cadeau fait aux entreprises privées !

La CGT 15 dénonce une fois encore l’abandon des prérogatives régaliennes de services publics de l’Etat en mettant à contribution financière les usagers de la route !

mai 30, 2018